Bienvenue à l’Institut Français de Civilisation Musulmane de Lyon

Horaires d'ouverture

Voir les horaires

Contacter l'Institut

04 78 78 18 04
a
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Conférence « Islam et la science, en finir avec les compromis » par Faouzia Charfi

mars 10 @ 18 h 00 min - 20 h 00 min

 

Faouzia Charfi nous propose dans ce nouveau livre de revisiter l’histoire des sciences en pays d’islam. Une histoire commencée sous le signe de l’ouverture à l’autre avec le vaste mouvement de traduction des textes anciens inauguré par le calife Al-Mansur au viiie siècle. Une histoire qui a bifurqué dès le xie siècle, quand la science s’est vue assujettie à des fins pratiques et religieuses.Le mouvement réformiste musulman au xixe siècle aurait pu rebattre les cartes mais il a échoué, faisant le lit du projet ambigu d’islamisation de la connaissance.

Faouzia Charfi plaide ici pour une véritable séparation de la science et du religieux. Un message qui s’adresse particulièrement aux jeunes générations, trop souvent séduites par un islam de pacotille surfant sur la vague des technosciences.

L’autrice

Faouzia Charfi est physicienne et professeure à l’Université de Tunis. Personnalité politique de premier plan en Tunisie, elle est l’auteure de La Science voilée et de Sacrées questions…, tous deux publiés chez Odile Jacob.

À la suite de la révolution de 2011, elle est nommée secrétaire d’État auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans le gouvernement d’union nationale de Mohamed Ghannouchi puis dans celui de Béji Caïd Essebsi. Personnalité respectée dans les milieux universitaires, elle met en place des réformes de l’enseignement supérieur, notamment l’élection des dirigeants, l’orientation des élèves, les relations avec les entreprises, etc. mais démissionne en mars de la même année, afin de militer pour la liberté en tant que simple membre de la société civile.

La même année, elle déclare que « le projet islamiste est un projet global qui ne vise pas seulement à changer la Constitution, mais toute la société : les femmes, l’éducation et la pensée scientifique », dénonçant par là l’imbrication de mouvements politiques islamistes dans la sphère civile. En 2017, à propos du mythe soutenant que la Terre est plate et qui infiltre l’université, elle s’indigne : « Comment peut-on accepter que l’Université soit non pas l’espace du savoir, de la rigueur scientifique, mais celui de la négation de la science, celui où la science est refusée car non conforme à l’islam ! 

 

 

Détails

Date:
mars 10
Heure :
18 h 00 min - 20 h 00 min
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Restez informés des prochains événements, cours et séminaires !

 

Vous avez été inscrit à la Newsletter !

Pin It on Pinterest