L’IFCM “espace de connaissance et de respect” ouvre ses portes à Lyon

L’Institut Français de Civilisation Musulmane – IFCM, a ouvert ses portes jeudi 19 septembre 2019, à Lyon. En présence de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, Kamel Kabtane, président-fondateur de l’institut, a mené la visite du lieu. Après trois ans de travaux, les premiers visiteurs ont pu admirer l’édifice flambant neuf. Les invités ont unanimement salué la réussite architecturale du bâtiment de 2700m², qui allie l’art de la géométrie et de l’abstraction, la poésie de ses moucharabiehs et l’harmonie apaisée de son environnement privilégié, à côté du jardin Antoine Perrin.

L’IFCM a été conçu comme un pont entre les civilisations et leurs philosophies, un instrument de paix, permettant de mieux faire connaître les cultures de l’Islam et d’en saisir la diversité. Ce lieu de culture, d’histoire et de rencontres, en lien avec les autres institutions culturelles de Lyon, ouvre enfin ses portes 25 ans après la Grande mosquée de Lyon, grâce à la persévérance de Kamel Kabtane, qui n’a cessé depuis plus de 50 ans de montrer la nécessité de promouvoir un islam des lumières, pour combattre l’ignorance et donner à l’Islam de France toute sa place dans la République. Une république apaisée, grâce à la connaissance, le respect et le dialogue réciproques des religions et des traditions.

L’IFCM propose dès maintenant une médiathèque, une salle d’exposition, un salon de thé, un amphithéâtre et de nombreux espaces de culture et de partage. Au service du savoir, des arts et du dialogue interculturel, la programmation ambitieuse de l’IFCM présentera dès le mois d’octobre des cours, activités et formations ouverts à tous, hors de toute considération religieuse ou doctrinaire et dans le plus grand respect de la laïcité.

Retour en image sur cette journée riche et intense

En ce jeudi 19 septembre, c’est un fantastique soleil qui venait illuminer l’inauguration de l’IFCM et de son superbe bâtiment, robuste et éclatant. De nombreux diplomates, élus et responsables religieux ont investi les lieux.

Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM (à droite) accueille l’ambassadeur d’Egypte Ahmed Badawy Ehab (à gauche).

De gauche à droite : Azeddine Bahi, responsable administratif et financier de l’ARGML (Association Rituelle de la Grande Mosquée de Lyon), Sami Mohammad Al Sulaiman, Ambassadeur du Koweit, Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM et Hacene Taibi, responsable du pôle enseignement de l’IFCM.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, accueilli à son arrivée par Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM.

Après l’accueil républicain des invités, le coupé du ruban inaugural.

De gauche à droite : Mohammed Al Issa (secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale), Anne Brugnera, députée LREM de la 4ème circonscription du Rhône, Gérard Collomb, maire de Lyon, Pascal Mailhos (en retrait), préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM et David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon.

Cet instant solennel a fait place à la visite des officiels du bâtiment de l’IFCM.

Les officiels visitent la médiathèque Badr Eddine LAHNECHE.

L’Arbre de vie, monumentale œuvre d’art, éblouissante et majestueuse, apporte harmonie et poésie à l’atrium de l’IFCM. Elle est ici présentée par Kamran Afshar Naderi, l’un de ses deux concepteurs (à droite).

A gauche, l’universitaire Wassim Al Chaar, présente le laboratoire des langues de l’IFCM.

Une foule de journalistes était présente lors de l’inauguration, ici dans la salle d’exposition de l’IFCM.

Puis, direction l’amphithéâtre, pour une projection du film de présentation de l’IFCM, suivi des discours officiels.

Place alors aux allocutions. Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM, a ouvert les discours. C’est avec émotion qu’il s’est exprimé dans un exposé profond, revenant à la fois sur l’historique du projet et les personnes qui l’ont rendu possible. Après une description des activités de l’IFCM et de ses futurs partenaires, il a défini la philosophie républicaine de l’institut, qui appelle à une culture fraternelle, de liberté, « où l’individu doit faire sur lui-même des efforts pour transformer ses pensées et ses préjugés », se livrer à une « investigation spirituelle », qui sera encouragée par l’institut. Dans la ville Lumière, il a appelé « au jugement éclairé de chacun », au « doute », au « cheminement intérieur » et à l’écoute des autres. Un remarquable discours d’ouverture, bien loin des clichés souvent répandus sur la religion musulmane. Rappelant le devoir d’éducation et d’espoir envers les jeunes, il a émis un message de paix, appelant à « une bataille intellectuelle à livrer contre toutes les ignorances. » « Aujourd’hui avec l’IFCM, tous ensembles nous gagnerons », a-t-il déclaré. « Ce sera une victoire pacifique plus forte et plus durable que celle des armes ».

Kamel Kabtane, président-fondateur de l’IFCM a livré un discours plein d’émotion devant une salle archicomble.

Puis, le maire de Lyon Gérard Collomb a pris la parole, pour célébrer la culture de la civilisation musulmane et sa formidable histoire. Il a rappelé le rôle « de rassemblement, de dialogue et de paix » de l’IFCM.

Gérard Collomb, maire de Lyon.

David Kimelfeld a également essaimé un plaidoyer pour « combattre les amalgames » et « redire la grandeur de la civilisation musulmane, la richesse des cultures de l’islam et de leur apport au monde ».

David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon.

Mohammed Al Issa, secrétaire générale de la L.I.M (Ligue Islamique Mondiale) a fait les louanges de « La France, une république qui prône le vivre ensemble ». un pays que « tout le monde soutient et encourage pour ses initiatives de vivre ensemble ». Pour lui, « Le but de l’IFCM est de combattre l’ignorance et ces idées terroristes étrangères à l’islam ».

Mohammed Al Issa, secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale.

Enfin, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et des Cultes, a conclu les allocutions. Dénonçant l’ignorance « un des plus grands poisons de notre société », qui génère « la peur et la défiance ». Soulignant le rôle éducatif vertueux de l’IFCM, il a appuyé sur le rôle de l’Etat, qui doit « permettre aux Français de se connaître ». « Nous devons construire une république apaisée dans laquelle les Français vivent ensemble et se respectent », a poursuivi le ministre, insistant sur la laïcité, qui « n’est pas le combat contre les religions. C’est n’en privilégier aucune et de les respecter chacune. »

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur.

Après ces discours, les invités se sont rendus au délicieux cocktail, ainsi qu’à la visite de l’étonnante exposition « La calligraphie arabe : du sacré à l’ornemental ». Enfin, la conférence inaugurale donnée par, François Déroche, Professeur au Collège de France, a clos cette journée intense.

Q

Votre demande

Q

Les données sont uniquement utilisées pour vous répondre !

Pin It on Pinterest